agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

CDL de l'Université Lumière Lyon 2 Portails : www - étudiants - personnels CDL de l'Université Lumière Lyon 2

Vous êtes ici : fr > Ressources > Tandem > 3. Si vous avez besoin d'aide

3. Si vous avez besoin d'aide

 

Un site web multilingue

L'université de Greifswald propose un site trés complet, avec des aides méthotodoliques, dans plusieurs langues.

Consultez surtout l'offre de fiches de travail, en de multiples langues, sur le site Seagull (Smart Educational Autonomy trough GUided Language Learning):

http://seagull-tandem.eu/

Dans le groupe Facebook sont proposés d'autres liens vers des Activités en tandem (téléchargeables en 10 langues) qui peuvent être utilisées lors des séances en tandem.

Une adresse mail pour poser vos questions

tandem@univ-lyon2.fr
 

Un guide papier (non mis à jour)

Même si le Guide tandem n'est plus mis à jour depuis les problèmes rencontrés avec le site tandem Lyon 2, ce document vous propose toujours une introduction aux différentes démarches lors du travail en tandem. Vous pouvez  l'imprimer pour l'avoir sous la main pendant les séances de travail. Vous le trouvez  ici (sur la page avec les informations générales sur l'apprentissage des langues tandem)



 

FAQ générale - travailler en tandem

 

Pourrais-je travailler en plusieurs tandems (et en plusieurs langues)?

 

Oui - mais: Apprendre une langue en tandem prend du temps (minimum 1h30 par semaine). Assurez-vous que vous aurez vraiment le temps de travailler sérieusement dans plusieurs tandems et pour plusieurs langues.

 

Les deux partenaires doivent-ils avoir le même niveau (par exemple, tous les deux un niveau A2, ou tous les deux un niveau B1).

 

Non!

 

Même si vous avez un niveau A2 en anglais, alors que votre binôme anglophone a un niveau B2 en français, vous pourrez profiter l'un et l’autre de la maîtrise de la langue du partenaire. L'important est que chacun fixe bien ses propres objectifs au départ. Votre partenaire aura d’autres objectifs pour son français (p.ex. arriver à parler d’un sujet compliqué de manière précise) que vous pour votre anglais (p. ex.: arriver à faire des phrases simples sans trop de pauses). Mais rien ne vous empêche de travailler ensemble!

 

L'apprentissage en tandem convient-il aux débutants?

 

Oui, mais la réussite de l'apprentissage dépendra de certaines conditions.

 

Il faudra

·       être très organisé(e)

·       avoir l'habitude du travail autonome

·       utiliser un (ou plusieurs) manuel

·       être réaliste quant aux progrès qu'on peut faire en un temps limité

·       continuer le travail en dehors du tandem, en suivant une méthode commerciale en auto-apprentissage, par exemple.

 

Il est possible, dans un premier temps, d'exprimer d'abord dans votre langue maternelle ce que vous ne savez pas encore dire dans la langue de l'autre, et de demander ensuite à votre partenaire de vous aider à le formuler dans la sienne. Ceci ne peut pas fonctionner si vous n'avez aucune notion de la langue de l'autre.

 

On peut donc conclure aussi que vous ne pouvez pas être débutants tous les deux, car vous n'arriverez pas à communiquer du tout.

 

Quel est le niveau idéal requis dans la langue cible pour pouvoir pratiquer un apprentissage en tandem avec succès?

 

L'idéal est que les deux langues puissent servir à la communication. Vous devriez au moins comprendre votre partenaire lorsqu'il s'exprime de manière simple et lente dans sa langue maternelle.

 

Il est possible, dans un premier temps, d'exprimer d'abord dans votre langue maternelle ce que vous ne savez pas encore dire dans la langue de l'autre, et de demander ensuite à votre partenaire de vous aider à le formuler dans la sienne.

 

Le partenaire tandem peut-il vraiment remplacer un professeur?

 

Non, et il n'est pas non plus question qu'il le fasse.

 

Vous pouvez cependant attendre de lui qu'il maîtrise sa langue maternelle suffisamment pour adapter son expression à vos besoins, et qu'il puisse parler de manière adaptée des domaines qui lui sont familiers (son pays, ses études / son métier ...). Ce sont ces capacités-là qu'il met à votre disposition. Il peut vous servir de modèle dans la mesure où vous serez attentif à sa façon de s'exprimer et à son comportement. Il peut aussi vous aider, corriger votre expression et répondre à beaucoup de vos questions. Il sera, bien entendu, en droit d'attendre la même chose de vous.

 

Cependant, ni l'un ni l'autre ne pouvez être certain de maîtriser ou de savoir l'ensemble de ce que votre partenaire désire apprendre. Avant tout, puisque l'autre n'a pas de formation d'enseignant de langues, vous ne pouvez pas lui demander de vous fournir, par exemple, des explications détaillées de grammaire, des exercices, ou des tests.

 

Il vous revient personnellement de décider de ce que vous apprendrez par la suite dans le cadre de votre tandem et vous devez pouvoir dire à votre partenaire comment il peut vous y aider. Pour cela vous êtes cependant libre de chercher de l'aide auprès de conseillers (à la permanence tandem par exemple), d'autres apprenants, ou encore de vous reporter à des ouvrages spécialisés.

 

Mon partenaire tandem ne peut pas répondre à mes questions de grammaire? A quoi le tandem sert-il alors?

 

En tandem, vous utiliserez la langue que vous voulez apprendre, et vous aurez à vos côtés quelqu’un qui saura vous dire si ce que vous dites est juste, et si s’est adapté, ou pas. C’est déjà pas si mail, non? Vous apprendrez de manière complètement différente, qu’avec un professeur. Vous serez plus actif/active, et vous devrez observer, en écoutant l’autre. Lisez aussi la réponse à la question: “Le partenaire tandem peut-il vraiment remplacer un professeur?”

 

Est-ce qu'on ne risque pas d'apprendre également des choses fausses de son partenaire tandem?

 

Eventuellement, mais ce n'est pas grave.

 

Comme le langage de tout le monde, celui de votre partenaire est semé de régionalismes, d'expressions liées à son origine sociale ou encore tout simplement de tournures très personnelles qui n'ont pas toujours forcément de rapport avec les normes langagières enseignées dans un cours traditionnel. De plus, il lui arrive de faire des erreurs.

 

Si vous ne voulez en aucun cas y être exposé, vous n'avez pas non plus intérêt à vous rendre dans le pays d'origine de votre partenaire. Ces variétés langagières font tout simplement partie de la réalité à laquelle vous devez vous préparer si vous souhaitez connaître un pays de l'intérieur.

 

Quant aux informations que votre partenaire vous fournit, elles présentent elles aussi leurs limites; éventuellement incomplètes, tendancieuses, incertaines, il est même possible qu'elles soient parfois tout simplement fausses. Dès que nous communiquons, nous sommes amenés à faire ce genre de constatations. Nous savons en effet que les paroles de nos interlocuteurs sont toujours marqués par leurs connaissances, imprégnés de leurs opinions, de leur environnement social, de leurs intérêts, etc.

 

Nous développons ainsi constamment un sens critique à l'encontre des informations - même en apprenant une langue étrangère.

 

En outre, le cours de langue ne préserve pas non plus de l'apprentissage de choses fausses! D'une part, le professeur n'est ni omniscient ni infaillible, d'autre part il n'est pas garanti que les indications données en cours ou lues dans les ouvrages pédagogiques soient comprises par les apprenants comme elles sont supposées l'être.

 

 Comment trouver le partenaire tandem idéal?

 

En fait, ce n'est pas bien difficile.

 

Bien entendu, celui qui se fixe des objectifs d'apprentissage qui exigent du partenaire des compétences particulières a plus de mal à trouver quelqu'un qui lui convienne.

 

Ainsi, par exemple, si vous souhaitez préparer un stage dans un cabinet d'avocats à l'étranger, ou si vous avez à traduire des textes de recherche, le mieux est de le préciser dès la création de votre profil, ou au plus tard dans l'échange avec les partenaires potentiels sur le site, afin de savoir dans quelle mesure les partenaires pourront vous venir en aide.

 

En revanche, si vous ne poursuivez pas d'objectifs pour lesquels des connaissances particulières sont nécessaires, il vous est en fait possible d'apprendre auprès de tout partenaire.

 

Dès que la relation est établie, le mieux est d'accepter votre partenaire comme vous acceptez un collègue de travail ou encore un condisciple d'un cours de langues. Bien entendu, la coopération s'effectue de manière plus agréable lorsqu'on éprouve pour son partenaire de la sympathie, lorsqu'on est sur la même longueur d'ondes que lui, lorsqu'on partage des intérêts ou des opinions - mais ce n'est pas indispensable!

 

D'un autre côté, si les deux partenaires y contribuent, ces sentiments pourront toujours se développer.

 

Cependant, si des difficultés insurmontables surviennent, rendant impossible toute coopération, il vous faut alors tout simplement vous séparer et chercher un autre partenaire.

 

Avant de faire ce pas, faites-vous aider et allez à la permanence tandem qui aura lieu régulierement au bâtiment O.

 

 Parler sa langue maternelle durant les séances de tandem, n'est-ce pas une perte de temps?

 

Bien au contraire!

 

Si les deux partenaires ne s'expriment que dans la langue, pour eux, étrangère, ils font une grave erreur: ils se privent de la potentialité la plus importante de l'apprentissage en tandem.

 

C'est avant tout en prenant le partenaire comme modèle que l'on apprend; en observant sa façon de parler et d'écrire sa langue maternelle. Comme le disent les spécialistes, on apprend grâce à l'input en langue étrangère. Et, puisque votre partenaire veut aussi apprendre, il est normal que vous lui parliez dans votre langue maternelle. Le tandem est en effet basé sur l'échange (le principe de réciprocité).

 

Le contenu de la communication s'en trouve forcément amélioré et les conversations deviennent alors beaucoup plus intéressantes pour les deux participants. Dans une langue étrangère, on ne peut jamais s'exprimer de la même manière que dans sa langue maternelle, on utilise des stratégies de simplification. On laisse de côté ce que l'on ne peut pas exprimer ainsi que les nuances. Au contraire, dans leur langue maternelle, les deux partenaires peuvent exprimer tout ce qu'ils désirent - c'est plus intéressant pour l'autre et son apprentissage en sera également plus enrichissant.

 

Ceci se vérifie d'autant plus quand les deux partenaires ont des connaissances réduites dans la langue étrangère.

 

C'est par ailleurs dans les moments où vous devrez aider l'autre par rapport à votre langue maternelle que vous allez forcément vous poser des questions sur le fonctionnement de votre langue, et d'une langue en général.

 

Peut-être vous allez réaliser, par exemple, pourquoi c'est essentiel qu'on accorde un verbe à son sujet, ou  pourquoi un discours devient plus intéressant quant on établit des liens logiques entre les phrases. Ceci vous sera d'une grande utilité pour votre travail d'apprentissage à vous, dans la langue de l'autre.


 

 

Ces articles ont été rédigés à l'aide de l'ouvrage:

 

Brammerts/Kleppin: Organiser l'apprentissage: propositions concrètes. Conseils pratiques pour le tandem en face à face. In: Brigitte Helmling: L'apprentissage autonome des langues en tandem. Didier 2005. P. 94-98.

 


mise à jour le 29 août 2016


Université Lumière Lyon 2